L'énergie solaire va faire briller le silicium

Aller en bas

L'énergie solaire va faire briller le silicium

Message  didier le recycleur le Sam 9 Juil - 7:39

L'énergie solaire va faire briller le silicium
Par Florent Detroy, rédacteur de l'Edito Matières Premières & Devises
L'essor sans précédent de l'industrie de l'énergie solaire a eu une conséquence directe sur une matière : le silicium.
Alors que les projets solaires géants bourgeonnent (Californie, Espagne), que les Etats subventionnent de plus en plus cette énergie (Allemagne et Japon), les besoins en silicium n'ont jamais été aussi grands.
Pour l'instant, c'est le marché automobile qui soutient le marché. Mais au regard des investissements consacrés à l'énergie solaire, le marché du photovoltaïque ne va pas tarder à faire partir les cours en flèche.
Le marché pourrait rattraper ses plus hauts de 2008 plus vite que prévu. C'est donc le moment de se positionner sur le silicium.
Un marché encore jeune
Le silicium a longtemps été considéré comme relevant des spécialistes, car destiné aux industries de hautes performances. Le coût du silicium justifiait cette mise à l'écart.
Mais avec le développement des technologies, les coûts se sont mis à baisser. Des secteurs comme ceux du bâtiment ou de l'automobile ont alors massivement recouru au silicium.
Plus léger, plus résistant, plus durable... le silicium a permis d'améliorer un grand nombre de produits dans des secteurs extrêmement différents.
Ainsi on retrouve du silicium partout depuis 15 ans, de l'automobile à la médecine en passant par la chimie.
Pour suivre le rythme, la production mondiale n'a pas cessé de progresser depuis 10 ans. Entre 2001 et 2010, elle est passée de 1,1 à 1,76 million de tonnes.
Le boom du marché du silicium et du ferrosilicium
Malgré sa répartition à travers un grand nombre de secteur, le marché du silicium est vendu à grande échelle pour un petit nombre d'utilisations.
Ainsi, le secteur des alliages aluminium dans le secteur de l'automobile, et la production de panneaux photovoltaïques absorbent respectivement 45% et 12% de la production de silicium.
En ce qui concerne les ferrosiliciums, un autre type de minerai, les alliages avec le fer concentrent 85% de la production.
Le fer remet le marché en selle...
Après une forte contraction en 2009, le marché recouvre petit à petit ses esprits.
La production du ferrosilicium a notamment augmenté de 16% entre 2009 et 2010, sous l'impact de l'augmentation de la demande de fer chez les émergents.
La production de fer dans les pays des BRIC est notamment attendue pour croître à un rythme de 5 à 6% par an jusqu'en 2015.
Associé à la vigueur de la production automobile, également dans les pays émergents, le silicium évolue désormais avec un filet de sécurité.
... et les cellules photovoltaïques le feront décoller
C'est véritablement le boom de l'énergie solaire qui va mettre le marché sur les rails de la croissance forte.
L'énergie solaire est l'énergie renouvelable qui se développe le plus vite dans le monde.
Déjà 100 pays sont équipés en panneaux photovoltaïques. Entre 2004 et 2010, l'ensemble de leurs capacités ont progressé de 60%.
Au total, 30 gigawatts sont actuellement générés dans le monde grâce au seul silicium.
Une demande en énergie solaire qui ne fait que commencer
Mon pari sur le silicium tient à deux faits :
Les technologies solaires vont s'améliorer dans les années à venir, et rendre la production bien moins coûteuse.
L'aide financière publique que l'on a vu se développer en Allemagne, en France, et bientôt au Japon, va aider le secteur à devenir de plus en plus rentable.
Le coût de la cellule photovoltaïque va baisser, et le kWh avec. La conséquence logique sera un accroissement de la demande en silicium.
En moyenne, le marché devrait connaître une croissance de 20% jusqu'en 2015.
La Chine fait pour l'instant la pluie et le beau temps
La Chine est le premier consommateur de silicium.
Mais elle est surtout le premier producteur. Si 15 pays étaient des producteurs de métal de silicium en 2010, la Chine était responsable de 46% de la production mondiale.
On appelle ça, par un bel euphémisme, une "position dominante". C'est donc Pékin qui fait la loi sur le marché. Et qui profitera de la hausse des prix à venir.
Des prix au-dessus des 3 000 dollars la tonne
Les prix commencent à peine à remonter du gouffre de 2009. Ils s'approchent même des niveaux antérieurs à la crise.
Dans les années à venir, tous les facteurs sont au vert pour entraîner les prix vers des records. Ainsi, il est probable qu'ils restent au-dessus des 3 000 $ la tonne, et s'approchent des 4 000 $ d'ici 2013.
Mon conseil
Il n'est pas simple pour l'instant de rentrer sur le marché. Il existe peu de pure players sur le marché.
Toutefois avec le développement des capacités solaires, cette matière première va devenir de plus en plus stratégique. Ce sera le moment alors de guetter les opportunités.
Par Florent Detroy, pour l'Edito Matières Premières & Devises
avatar
didier le recycleur
propriétaire de la fonderie

Messages : 2807
Date d'inscription : 13/05/2009
Age : 49
Localisation : bourges

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum